Tout savoir sur les problèmes d'approvisionnement

Autre

Les problèmes actuels d’approvisionnement en matières premières et matériaux de chantier

Les BTP sont vitaux pour l’économie d’un pays. Pour qui connaît le nombre d’employés que cette industrie emploie, il est facile de comprendre l’inquiétude qui règne autour des problèmes qui risquent de porter atteinte à ce secteur.

En effet, depuis un certain temps, les professionnels connaissent une pénurie de matières premières et matériaux de chantier. Cette situation constitue un frein au bon fonctionnement des activités dans le domaine. Vous voulez en apprendre davantage sur le sujet ? Suivez-nous pour tout savoir !

Les causes de la pénurie

Les problèmes d’approvisionnement en matières premières, et qui risquent de porter atteinte à la bonne santé du secteur des bâtiments en France, trouvent leur enracinement dans le contexte actuel de crise sanitaire. Les confinements qui ont suivi le début de la pandémie ont concouru à la désorganisation des filières d’approvisionnement.

De ce fait, la brusque reprise des activités couplée à une hausse des commandes de chantiers aboutit à un effet de surprise chez les entreprises de construction et les devanciers du domaine des BTP. Ces derniers ont tenté chacun à leur façon, et tant bien que mal, de trouver un moyen pour s’approvisionner. Cette situation a directement participé à la hausse des prix.

La pénurie de matériaux et plus particulièrement de bois trouve également sa source dans la politique menée par l’ancien président américain Donald Trump vis-à-vis du bois canadien. En effet, celui-ci a décidé d’élever la taxe qui pesait sur le bois provenant du Canada, qui était le plus grand fournisseur des États-Unis. Une telle décision n’a pas été sans conséquence.

La majorité des entreprises américaines ont dû se rabattre sur certains pays d’Europe tels que l’Allemagne ou l’Autriche pour leur approvisionnement. Du coup, il est constaté une raréfaction du bois disponible en Europe et du même coup une montée exponentielle des prix.

Aussi, cette situation inconfortable s’explique-t-elle par l’augmentation des frais de transport de marchandises. Ils atteignent +400 % pour les conteneurs, un record ! La hausse de ces frais trouve ses origines dans l’échouage du porte-conteneurs Even Given qui a causé un embouteillage dans le canal de Suez.

Image d'un cargo transportant de la marchandise et traversant le canal de Suze

Vous travaillez dans la construction ?

France Assurance est à votre disposition pour vous accompagner, vous conseiller et répondre à toutes vos questions sur votre recherche d'assurance.

Quels sont les matériaux concernés ?

Dans le domaine du BTP, le bois occupe une place de choix. C’est pourquoi sa pénurie inquiète les acteurs du secteur. Il est beaucoup plus difficile de s’approvisionner en bois que ce se procurer certains autres matériaux. À son niveau, le groupe français s’occupant de la fabrication du bois pense que le m3 a augmenté suffisamment pour atteindre un tarif oscillant entre 20 et 50 €, en fonction des essences de bois.

Un autre secteur touché de plein fouet par le manque de matières premières est celui du béton et du mortier. Ici, la pénurie s’explique tout d’abord par la vague de froid qui s’est abattue sur le Texas. Elle a engendré de nombreuses coupures électriques. Il est également possible que cette pénurie soit liée aux difficultés de production connues par de nombreuses industries au début de l’année.

Outre le bois et le béton, les produits métallurgiques souffrent eux aussi de problèmes d’approvisionnement. En effet, les compagnies sont confrontées à une augmentation sans précédent des coûts. Déjà en fin d’année 2020, il a été constaté une hausse de 17,8 % sur le prix des tôles à chaud en bobine. Les ronds à béton ne sont pas épargnés. Leur prix a augmenté de 12,8 %. Ces derniers mois, c’est au tour de l’aluminium, des fils de cuivre, du laiton en lingot de changer de prix et d’atteindre une hausse de 10 à 40 %.

Image de matériaux de chantier

La pénurie qui risque de retarder la livraison des différents chantiers en cours concerne les matières indispensables à la fabrication de mélanges chimiques. Il s’agit notamment des peintures, couleurs et d’autres produits de préservation du bois.

Enfin, le verre entraîne lui aussi la montée des prix du vitrage. Dans ce secteur, une hausse de plus de 30 % est constatée. Elle pose d’innombrables problèmes à la livraison des chantiers.

Quels sont les secteurs touchés ?

Les entreprises de construction ayant reçu de nombreuses sollicitations depuis la reprise des activités sont les plus touchées par ces différents problèmes. Les difficultés d’approvisionnement risquent fort de perturber les délais de livraison de certains chantiers. Du coup, les chiffres d’affaires de ces entreprises vont nécessairement en pâtir. Concernant les travaux publics, ils étaient déjà affaiblis par la crise sanitaire. Ces perturbations pourraient donc entraver la relance économique.

Dans cet ensemble d’entreprises frappé par la situation actuelle se trouvent aussi les magasins de matériaux de construction. Leur niveau d’approvisionnement baisse en raison des prix.

Les conséquences à moyen terme

La principale conséquence reste la forte diminution des achats de ces matériaux. Précisons que le pouvoir d’achat des Français ne suit absolument pas la même courbe ascendante. Par conséquent, les sociétés spécialisées dans ce secteur pourraient voir leur chiffre d’affaires s’abaisser.

Les professionnels du bâtiment connaîtront d’autres problèmes. Dans un premier temps, ils devront tout faire pour absorber par eux-mêmes la hausse, parce que les budgets déjà évalués ne prendront plus en compte les prix actuels. De plus, les retards de livraison planent sur leur activité. Souvenons-nous que ceux-ci peuvent entraîner des pénalités.

Solutions proposées

En raison des problèmes actuels en matière d’approvisionnement, l’État a décidé de ne pas appliquer les pénalités de retards aux différentes entreprises du bâtiment s’occupant de marchés publics. La Fédération française du bâtiment a saisi l’occasion pour demander à ce que de pareilles règles soient appliquées dans le secteur privé.

La fédération pense également que la mise en place de deux crédits d’impôt pourrait amortir un tant soit peu les pertes subies. Ainsi, la hausse des prix des matières premières et des matériaux de construction pourrait être contrebalancée.

trois constructeurs pointant le haut du projet, du doigt

Causés en majorité par la crise sanitaire, les problèmes actuels pour s’approvisionner en matériaux de construction représentent un défi à surmonter pour tout un pays. Ils concernent presque tous les matériaux des BTP. Tous les secteurs concernés par la construction se voient donc touchés.

Il est urgent de veiller à la bonne application des solutions proposées par l’État, ainsi qu’à la prise en considération de celles de la FFB. Ceci pourrait constituer la porte de sortie qui permettrait au secteur des constructions de fleurir davantage.

Vous travaillez dans la construction et vous souhaitez être assuré ?

France Assurance est à votre disposition pour vous conseiller et répondre à toutes vos questions.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.